Benjamin Stevens

Parcours

Benjamin Stévens obtient une licence en informatique en 2007 à l’Université de Liège. Pour son travail de fin d’études, il travaille en collaboration avec Raphaël Marée, sur des systèmes de modélisation qui amorcent le projet Cytomine. Benjamin part ensuite travailler un an au sein de PEPITe, une spin off de l’ULg qui a pour fonction de permettre à de grosses entreprises industrielles d’isoler des procédés innovants à partir de volumes importants de données. Il revient ensuite à l’ULg où il travaille en tant que développeur sur des projets de recherche appliquée divers, tout en consacrant une partie de ses soirées au projet de création de plateforme informatique au sein du GIGA, aux côtés de Raphaël Marée.

En 2010, Cytomine voit définitivement le jour, et Benjamin se consacre pleinement au projet. Dans un but de recherche, mais également dès le départ dans un but de création d’emplois, il réfléchit aux possibilités de lancement d’une spin-off. Il se définit lui-même comme orienté vers le monde de l’entreprenariat dans un contexte universitaire. S’il laisse la recherche fondamentale à d’autres, c’est donc pour mener le projet vers d’autres sphères. Et le pari est bientôt gagné, puisque Cytomine fera l’objet d’un projet de Spin-off à la fin de l’année 2014.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

B.Stevens@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Quand le digital envoie le microscope au placard