Yaël Nazé

Parcours

Ne lui demandez pas pourquoi elle a voulu devenir astrophysicienne : Yaël Nazé savait qu’elle exercerait ce métier depuis l’âge de dix ans. Mais elle ne peut toujours pas expliquer les raisons qui l’ont poussée vers cette voie. Une passion de petite fille qui s’est concrétisée, c’est tout.

En 1994, elle quitte donc son « bled perdu du fin fond du Borinage » pour des études d’ingénieur civil électricien (option télécomunications) à la Faculté polytechnique de Mons. Une fois diplômée, en 1999, direction l’Université de Liège, qu’elle ne quittera plus jusqu’à ce jour. « Je savais que c’était ici que se situait l’un des plus grands centres de recherche consacré à l’astrophysique. » Elle avait déjà préparé le terrain : son mémoire, c’est au centre spatial de Liège (CSL) qu’elle l’avait réalisé. Un travail de fin d’étude consacré au télescope XMM Newton qui, de fil en aiguille, lui permit de rencontrer les personnes qui l’aideront à ouvrir les portes académiques. Un mandat d’aspirante FNRS lui permet de décrocher son doctorat en sciences (2004), puis elle devient assistante au sein du GAPHE (Groupe d’astrophysique des hautes énergies), chargée de recherches et enfin chercheuse qualifiée FNRS. Une carrière qui l’a emmenée aux États-Unis, en Italie, en Angleterre…

Ne lui demandez pas davantage ce qui lui plaît dans ce métier hors du commun. La vulgarisation, les échanges avec d’autres scientifiques, les découvertes ? Un peu de tout. « Et surtout de manipuler des données pour essayer d’en extraire des informations, les confronter à des modèles… J’apprends sans cesse de nouvelles choses ! » Yaël Nazé est en charge du cours "Communiquer la science", destiné aux jeunes chercheurs pour leur apprendre les base de la communication scientifique.

Consulter le blog de Yaël Nazé : http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

ynaze@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Pulsations en rayons X
Le vent stellaire livre ses secrets