Le secret des roches sédimentaires
26/10/10

Historiquement plus implantée dans les pays anglo-saxons, l'étude des roches sédimentaires et des processus qui les créent ne fait l'objet que de très rares publications en français. Frédéric Boulvain, professeur à l'Université de Liège, vient de combler ce manque en publiant chez Ellipses une actualisation complète de son cours de « Pétrologie sédimentaire » (1).Un ouvrage qui s'adresse, bien évidemment, aux étudiants abordant les sciences de la terre dans leur cursus, mais aussi, écrit-il,  « aux curieux disposant d'un bagage scientifique général et souhaitant  comprendre ce que nous racontent les roches sédimentaires sur le passé et le présent de notre planète ».

COVER Prétrologie sédimentaireC'est que, ne l'oublions pas, les roches sédimentaires couvrent... 90% de la surface de la planète. Et ce sont elles qui renferment la plupart des matières premières utilisées par l'homme. A commencer par le charbon, le pétrole ou... l'eau. Par ailleurs, les roches sédimentaires nous en apprennent  énormément sur l'histoire de la planète. « La pétrologie est l'étude des roches, explique Frédéric Boulvain. L'important, c'est leur genèse: on se demande comment elles ont été formées. Et en se posant cette question, on débouche sur quelque chose d'essentiel: l'évolution de la terre. Car la roche est le témoin de l'environnement dans lequel elle s'est formée. Et ça, c'est une pièce du puzzle de la compréhension de la planète. Grâce aux roches, nous pouvons faire de la reconstitution de paysages passés, de conditions climatiques et de l'évolution de celles-ci. »

En pétrologie sédimentaire, cela peut aller très loin: les roches gardent des traces visibles de vagues, courants ou... organismes vivants bien sûr. « Je fais beaucoup d'actualisme avec mes étudiants. C'est-à-dire que nous allons voir des rides de vagues sur les plages puis on montre des équivalents  qui ont 325 millions d'années dans les roches! L'actualisme est à la base de la sédimentologie. Mais ça ne marche pas toujours! Les processus physiques à l'oeuvre sur la planète changent peu au cours du temps, mais dès que la vie intervient, ça devient beaucoup plus compliqué. Les analogies sont plus délicates car les organismes anciens ne sont plus là. »

 

(1) Pétrologie sédimentaire, Des roches aux processus, Ellipses éditeur. Collection « Technosup », Paris, 2010. 259 p. 

Page : 1 2 3 4 5 6 suivante