Emmanuelle Javaux

Parcours

Née en 1967, Emmanuelle Javaux est biologiste de l’Université de Liège et docteur en géologie de l’université Dalhousie (Canada). Elle est également professeur ordinaire et directrice de l'Unité de Paléobiogéologie, Paléobotanique, Paléopalynologie  du département de géologie de l’ULg, dont elle assure la présidence depuis 2009, et professeur de recherche Francqui (2013-2016). Après des candidatures en biologie à Namur et une licence en zoologie à Liège, elle poursuivra sa formation par une année de géologie à l’université Dalhousie d’Halifax, au Canada, puis obtiendra un PhD en sciences de la terre dans cette même université. Elle a ensuite effectué un postdoctorat à l’université Harvard, avant de revenir en Belgique dans le département AGO (Astrophysique) grâce à un mandat de retour de la politique scientifique fédérale BELSPO. Ses domaines de recherche incluent : les premières traces de vie, l’évolution de la biosphère au précambrien, la caractérisation et fossilisation de biosignatures pour la paléobiologie et l'astrobiologie, et les conditions d’habitabilité planétaire. Ses recherches sont financées par un projet européen ERC « ELiTE », un PAI (Pôle d’Attraction Interuniversitaire)  « PLANET TOPERS », la Fondation Francqui, le FNRS, , la fondation américaine Agouron et l’niversité de Liège. Elle préside le groupe de contact « Astrobiologie » du FNRS et est représentant belge du réseau européen COST « ORIGINS ».  Parmi les nombreuses collaborations internationales, elle participe à des projets au Canada, en Chine, en Afrique du sud, en Russie, en Australie, au Japon, en RDC et en Mauritanie, de la NASA et à la mission spatiale Exomars 2020 de l’ESA. Elle a obtenu le prix Adolphe Wetrems de l’Académie Royale (2010) et a été professeur de recherche Francqui (2013-2016).  Depuis 2014, elle est membre de la classe des Sciences de l’Académie Royale de Belgique.

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

ej.javaux@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Nouvelle approche pour l’évolution microbienne de la Terre primitive?
Le Gabon, berceau de la vie macroscopique ?
Définir l’habitabilité d’une planète : pas si simple
Des preuves de vie datant de 3,2 milliards d’années !
En quête de signature de vie...
Les premières traces de vie (Vidéo ULg.TV)