Daniel Droixhe

Parcours

Né à Herstal en 1946, Daniel Droixhe a partagé son enseignement entre l'université de Liège, où il est chargé de cours au Département de langues et littératures romanes de la Faculté de philosophie et lettres, et l’Université Libre de Bruxelles, où il a occupé pendant trente ans la chaire d’Histoire de la langue française. Après une licence en philologie romane et un mémoire consacré à «L'arbitraire du signe aux XVIIe et XVIIIe siècles», il est aspirant au FNRS. Sa thèse sur « La linguistique et l'appel de l'histoire (1600-1800). Rationalisme et révolutions positivistes», défendue en 1974, débouchera quatre ans plus tard sur la publication d’un livre associé à la création parisienne de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage. Le Groupe d’étude du 18e siècle de l’ULB, dirigé par Roland Mortier et Hervé Hasquin, l’accueillera peu après, tandis qu’il est employé au Musée de la Vie wallonne. Il sera peu après à l’ULB, où il assure également les enseignements de dialectologie wallonne et d’histoire de la philologie romane. Il deviendra un habitué des séminaires de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Paris) où il présentera plus particulièrement ses travaux d’histoire de la linguistique, à l’invitation de Maurice Olender, et d’histoire du livre, à l’invitation de Frédéric Barbier. Il est élu en 1998 à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Sa bibliographie compte actuellement environ 130 publications (http://orbi.ulg.ac.be/ph-search?uid=U005216).

D. Droixhe a participé en 2004 à la fondation du Groupe d’étude du 18e siècle de l’Université de Liège, sur le site duquel il présente volontiers des informations d’actualité sur l’histoire liégeois des Lumières : www.gedhs.ulg.ac.be. Les orientations de recherche du Groupe concernent notamment la construction du patrimoine intellectuel, culturel et scientifique du 18e siècle à travers la presse internationale. Le projet s’appuie sur une indexation systématique des principaux périodiques liégeois, de 1750 à 1789 (http://www.gedhs.ulg.ac.be/recherches/espritdesjournaux/indexedj.html). L’entreprise est menée en collaboration avec diverses institutions étrangères : l’unité LIRE (Littérature, Idéologies, Représentations 18e-19e siècles) des Universités de Lyon 2 (A.-M. Mercier-Faivre) et de Grenoble 3 ; le Laboratoire de Recherche sur les Cultures Anglophones (LARCA) de l’Université Paris Diderot (Frédéric Ogée) ; le département Sysèmes de Référence Temps Espace (SYRTE) de l'Observatoire de Paris (I. Passeron) ; le Centre d’Etude de la Langue et de la Littérature françaises de l’Université de Paris-Sorbonne (Lise Andries).

Militant wallon, D. Droixhe a signé en 2003 le deuxième manifeste wallon, qui prônait l’exercice conjoint de toutes les compétences de la Communauté Wallonie-Bruxelles par la Wallonie et Bruxelles. Auteur-compositeur, il a donné cinq CD de blues dont deux en wallon liégeois – en compagnie de nombreux musiciens flamands… Son dernier album, intitulé Gradiveûs « Prétentieux » (Douces Mesures 3) est sorti en 2008.

Consulter le site de Daniel Droixhe

Publications

Consulter la liste de publications sur ORBI

Contact

Daniel.Droixhe@ulg.ac.be

Voir article(s) et reportage(s)

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d’une illusion médicale