PROBA-2 : satellite autonome sur orbite
01/12/09

Dans la nuit du 1er au 2 novembre, une fusée russe Rockot plaçait sur l’orbite héliosynchrone prévue - à quelque 725 km d’altitude - le micro-satellite PROBA-2 «made in Belgium» pour des expériences scientifiques et technologiques, en même temps que le satellite SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity) du programme Earth Explorer de l’ESA. Le Centre Spatial de Liège (CSL) est fort impliqué dans la réalisation de PROBA-2 : il a développé les deux instruments très miniaturisés qui en font un observatoire de l’activité solaire dans des bandes du spectre ultraviolet (UV) pour des données de «météo spatiale» (space weather).

PROBA signifie PRoject for On-Board Autonomy. Il s’agit de démontrer qu’un engin spatial, si petit soit-il, peut agir de façon intelligente sur orbite grâce à son logiciel de bord. C’est la société liégeoise Spacebel - créée en 1988 dans l’orbite du CSL - qui développe ce logiciel particulièrement performant, puisqu’il rend le satellite autonome, une fois qu’il a reçu ses ordres de l’équipe de contrôle à la station ESA de Redu (Province du Luxembourg). PROBA-1, qui fut satellisé par une fusée indienne PSLV le 22 octobre 2001, a démontré cette faculté d’autonomie sur orbite : il se révèle un satellite costaud, puisqu’il continue, huit ans après sa mise en orbite, de prendre régulièrement des vues de la surface terrestre qui restent de grande qualité. Son excellent comportement autour de la Terre constitue un beau succès pour l’industrie belge des micro-systèmes spatiaux.

Proba2 FR

Famille de satellites innovants

Cette intelligence de bord qui assure la capacité d’agir comme un automate dans l’espace va se retrouver, sous des formes améliorées, dans les microsatellites ESA de la série PROBA, qui sont réalisés par la société Verhaert Space à Kruibeke, près d’Anvers. Après PROBA-2 qui vient d’être lancé, on prévoit PROBA V(égétation) en 2012 pour un suivi permanent de la végétation globale, PROBA-3 en 2013 pour un vol en formation dans le cadre d’une mission d’astronomie, PROBA-IP (Interplanetary) en 2015 pour le survol d’un astéroïde… Verhaert Space et Spacebel commercialisent une version PROBA-X pour des applications de télédétection spatiale (imagerie de haute résolution, vision hyperspectrale). Spacebel a fourni l’équipement de contrôle à la station ESA de Redu, où les opérations sont assurées pour l’ESA par Redu Space Services, entreprise conjointe de SES Astra Techcom Belgium et de Verhaert Space.

Page : 1 2 3 4 5 6 suivante