Valoriser les boues d'épuration
29/08/08

sécheur pilote FRParfaitement séchées, les boues peuvent alors devenir des combustibles au pouvoir calorifique aussi intéressants que des ordures ménagères, et participer ainsi à des filières de production d’électricité et de cogénération. L’industrie cimentière y trouve un double intérêt, la matière sèche servant à la fois de combustible et de complément minéral au ciment.

De nouvelles technologies de valorisation sont aujourd’hui au stade de la recherche : la pyrolyse (portées à très haute température en l’absence d’oxygène, les boues distillent un gaz qui peut être récupéré, la matière carbonée résiduelle pouvant être valorisée comme combustible secondaire) ou la gazéification (les boues sont oxydées par réaction avec de l’oxygène, dégageant un gaz composé de CO, CO2, H2, … qui peut être récupéré).

Par ailleurs, l’oxydation par voie humide (OVH) est la technologie exploitée par la nouvelle station d’épuration de Bruxelles-Nord (1.100.000 Equivalents Habitants, une des plus grandes d’Europe). Oxydées à chaud, les boues encore à l’état liquide produisent un résidu minéral recyclé à 97% dans les bétons, et un peu de gaz.

Suivi du séchage par microtomographie à rayons X

A l’Université de Liège, Angélique Léonard, chercheuse qualifiée au FNRS et chargée de cours adjointe au laboratoire de Génie chimique, concentre une partie de ses recherches sur le séchage convectif (par circulation forcée d’air chaud) des boues d’épuration. Méthode qui vient de faire l'objet d'une nouvelle publication (2).

Dans les dispositifs de séchage convectifs, microsécheur et sécheur pilote, dont le laboratoire est équipé, elle étudie les mécanismes physiques qui gouvernent le séchage en contrôlant simultanément les trois variables opératoires (la température, la vitesse superficielle et l'humidité absolue de l'air).

microsecheur ULg



(2) Influence of back mixing on the convective drying of residual sludges in a fixed bed, A. Léonard, E. Meneses, E. Le Trong, T. Salmon, P. Marchot, D. Toye, et M. Crine, Water Res. 42(10-11), 2671-2677 (2008).

 

Page : précédente 1 2 3 4 5 suivante