La physique du tas de sable
14/02/08

Sucre fin et sucre impalpable

L’équipe du GRASP a tenté de quantifier cette influence de la taille des grains, en particulier lorsqu’ils sont très petits (inférieurs à 50 micromètres). Le matériau est alors plus cohésif et ses propriétés changent radicalement. Les forces de cohésion sont dues principalement à l’humidité qui crée des ponts capillaires entre les grains ou aux charges électrostatiques induites par exemple lorsqu’un empilement de grains est secoué. Elles sont présentes dans tout matériau. Mais pour des grains de petite taille, elles deviennent plus influentes que la simple gravité qui les poussent vers le bas. On assiste alors à la formation d’agglomérats qui vont modifier les caractéristiques de l’empilement et notamment ses propriétés d’écoulement. L’exemple du sucre est éclairant : le sucre fin, dont la taille des grains est de l’ordre du millimètre, s’écoule assez bien lorsqu’on en verse une cuillérée. Le sucre impalpable, dont la taille des grains est de l’ordre de 50 micromètres, s’écoule beaucoup moins bien, par petits tas. Le sucre impalpable est cohésif, pas le sucre fin.

Sucres FR

Les nanotubes forment un matériau cohésif très particulier dont les propriétés sont principalement dictées par leur forme : les nanotubes sont des grains mille fois plus longs que larges. (Lire Nanotubes en gros)

 

Page : précédente 1 2 3 4 5 suivante